La « Stratégie nationale de survie relative aux arrêts circulatoires » (SwissRea) est un instrument à la fois scientifique et pratique qui vise à orienter d‘une manière appropriée les activités des différents acteurs participant à la mise en oeuvre et à obtenir ainsi le meilleur résultat possible. Le but est l’amélioration des chances de survie avec un bon résultat neurologique en cas d’arrêt circulatoire soudain et prématuré. La stratégie de survie aide les partenaires impliqués dans la mise en oeuvre à organiser et à hiérarchiser leurs activités sur la base d‘objectifs stratégiques. La stratégie ne met pas en oeuvre des détails spécifiques sur le plan opérationnel, mais renvoie plutôt aux publications spécialisées pertinentes, dont certaines s’expriment de façon très concrète sur des aspects particuliers. Les explications se réfèrent à la réanimation des personnes concernées de tous les groupes d‘âge. Dans les domaines où la prise en charge des enfants diffère sensiblement de celle des adultes (également en ce qui concerne la prévention et les différentes causes), ce fait est souligné. Il n’est pas nécessaire d’approfondir la réanimation néonatale, car elle a lieu dans un nombre raisonnable d‘hôpitaux spécialisés en Suisse. La stratégie ne prend pas en compte les arrêts circulatoires qui, en fin de vie ou à la suite d’une maladie grave préexistante, entraînent la mort.
SWISSRECA, le registre suisse de réanimation de l’IAS, est l’instrument de référence pour mesurer le degré de réalisation des objectifs fixés dans la stratégie.