C’est avec grand plaisir que je vous transmets l’étude « Out-of-hospital cardiac arrests and mortality in Swiss Cantons with high and low COVID-19 incidence: A nationwide analysis » parue dans Resuscitation Plus et qui est la première publication des données de SWISSRECA. En mon nom personnel et au nom du Prof. Angelo Auricchio, directeur scientifique de la Fondation Ticino Cuore, je tiens à vous remercier pour votre collaboration et la qualité de votre travail. Un registre ne peut exister que s’il produit également les informations dont nous avons si désespérément besoin pour optimiser le système et, en fin de compte, la prise en charge thérapeutique de nos patients.

Out-of-hospital cardiac arrests and mortality in Swiss

Quelle est la figure professionnelle la plus représentée dans le système de sauvetage suisse ? Seuls nos hélicoptères de sauvetage sont-ils disponibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 ? Tous les centres d’appel d’urgence médicale utilisent-ils des algorithmes d’interrogation standardisés ?

Découvrez où se situe la Suisse dans la prise en charge préhospitalier de l’arrêt cardiaque par rapport aux pays européens. Dans l’aperçu publié le 19 octobre dans le Scandinavian Journal of Trauma, Resuscitation and Emergency Medicine, vous trouverez de nombreuses informations intéressantes.

Description of Emergency Medical Services, treatment of cardiac arrest patients and cardiac arrest registries in Europe

Les dix thèses suivantes visent à fournir le cadre d’action pour une réorientation globale, fondamentale et interprofessionnelle des structures cliniques et organisationnelles concernant la réanimation et les soins post-réanimation des enfants. Les thèses et principes de base suivants sont également approuvés par le Conseil de réanimation autrichien, suisse et allemand (ARC, SRC, GRC).

Vers la publication

Depuis mai 2020, SWISSRECA mesurera la probabilité de rétablir une circulation spontanée (retour de circulation spontanée – ROSC) à chaque entrée en utilisant le score UB-ROSC. La valeur calculée est désormais également visible sur la page d’accueil de SWISSRECA, ce qui vous permet d’identifier rapidement les enregistrements qui nécessitent une analyse approfondie.

La « Stratégie nationale de survie relative aux arrêts circulatoires » (SwissRea) est un instrument à la fois scientifique et pratique qui vise à orienter d‘une manière appropriée les activités des différents acteurs participant à la mise en oeuvre et à obtenir ainsi le meilleur résultat possible. Le but est l’amélioration des chances de survie avec un bon résultat neurologique en cas d’arrêt circulatoire soudain et prématuré. La stratégie de survie aide les partenaires impliqués dans la mise en oeuvre à organiser et à hiérarchiser leurs activités sur la base d‘objectifs stratégiques. La stratégie ne met pas en oeuvre des détails spécifiques sur le plan opérationnel, mais renvoie plutôt aux publications spécialisées pertinentes, dont certaines s’expriment de façon très concrète sur des aspects particuliers. Les explications se réfèrent à la réanimation des personnes concernées de tous les groupes d‘âge. Dans les domaines où la prise en charge des enfants diffère sensiblement de celle des adultes (également en ce qui concerne la prévention et les différentes causes), ce fait est souligné. Il n’est pas nécessaire d’approfondir la réanimation néonatale, car elle a lieu dans un nombre raisonnable d‘hôpitaux spécialisés en Suisse. La stratégie ne prend pas en compte les arrêts circulatoires qui, en fin de vie ou à la suite d’une maladie grave préexistante, entraînent la mort.
SWISSRECA, le registre suisse de réanimation de l’IAS, est l’instrument de référence pour mesurer le degré de réalisation des objectifs fixés dans la stratégie.